mardi 4 septembre 2012

SUZUKI RG 500 GAMMA 1985-1989


Salon de Paris 1984
.
1985, UNE EPOQUE CHARNIERE
1985 est une époque charnière dans le monde la moto, le quatre cylindres devient de plus en plus liquide (Kawasaki GPZ 900R), la mode du Turbo est un échec, les deux temps autrefois si performants sont bousculés par ces même quatre cylindres quatre temps. Le cadre alu pointe le bout de son nez tandis qu'une nouvelle cylindrée, les 600 cm3, se profile à l'horizon. Si le marché des sportives est en danger avec l'annonce de la limitation à 100 chevaux, les constructeurs japonais redoublent pourtant d'audace et d'innovation pour satisfaire son public. C'est dans cette période mouvementée qu'apparait la RG500 Gamma.     

NSR ou RDLC ?
En 1985, du côté des deux cylindres la RG 500 a deux concurrentes plus ou moins sérieuses, naturellement issues de deux éternels rivaux : Honda et Yamaha . Tout d'abord la Honda NS 400 R aux couleurs Rothmans sponsor officiel du HRC, elle est mue par un 3 cylindres en V développant 72 chevaux à 9.500tr/mn et pesant 163 kg à sec.
La Honda NS400R avait un agilité diabolique
 
La Yamaha 500 RDLC, sortie en 1984 est un 4 cylindres en V de 87 chevaux à 9.500tr/mn pour 192 kg à sec, un poids important expliqué en partie par son cadre acier (en aluminium pour le marché américain).

La Yamaha RD500LC  pêchait par un cadre vraiment raté
GPZ-R ou GSX-R ?
A l'opposé Kawasaki, ancien spécialiste du deux temps commercialise en 1985 une quatre cylindres seize soupapes refroidit par eau de 600 cm3, la GPZ 600 R. Cette machine est à considérer comme la première 600 super sportive du marché, elle est à l'origine d'une catégorie que nous connaissons tous et qui perdure encore.
La Kawasaki GPZ600R ouvre la voie à une nouvelle catégorie, celle des 600 supersport

Pire encore Suzuki propose en 1985 une nouvelle machine qui allait entré dans l'histoire de la moto : la GSX-R 750.
La Suzuki GSX-R 750, phénomène qui deviendra légende

Comme nous le comprenons la réussite commerciale de la RG 500 gamma n'est pas assurée et pourtant cette moto va devenir cultissime essayons de comprendre pourquoi ?

REMONTONS LE TEMPS
          

Les coloris
1985
1987
1987
1988

1989
La technique
179 kg pour 92 ch à 10.000tr/mn le tout dans un cadre alu


La RG a quatre carbus Mikuni de 28mm
Distribution a disques rotatifs et  les deux vilebrequins
Le cadre de la RG 500 est composé de 3 alliages : alu, zinc et magnésium

La pub de l'époque
Publicité diffusée dans la presse en 1986
Brochure de la RG 500 datant de 1987
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire